Los Tremendos Latinos

    



      Pour vous parler des Tremendos Latinos, il faut d’abord évoquer Antonio Blanco, l’initiateur de ce qu’on est en droit de nommer une réflexion conceptuelle. Mais qui ne connaît pas déjà cet acteur incontournable du kustom world ? Ce rugbyman espagnol, né en France, parti exercer ses talents en Angleterre, notamment dans le prestigieux club londonien des Arlequins, et qui fit plus tard, grâce à sa passion pour la moto, partie intégrante du team Battistini de la grande époque ? Ce charismatique responsable des ventes de CCE jusqu’en 2002 ? Ce fan inconditionnel de Mohamed Ali et ami personnel de Jesse James ? Comme eux, il est un de ces personnages impossible à oublier lorsqu’ils croisent un jour votre route. Un costaud au grand cœur. Mais aussi un de ces “sleeping elephant” qu’il faut éviter de gonfler trop longtemps…
      C’est justement son amitié avec le bad boy californien qui permet à ce globe-trotter de reposer enfin ses valises sur le sol de ses parents. À Barcelone il crée ainsi en 2003 sa société Urban Clothing, qui distribue aujourd’hui les produits dérivés West Coast Choppers pour tout le Sud de l’Europe. Depuis 2007, sa filiale européenne fabrique elle-même ses vêtements WCC et d’après ses propres designs, qui doivent malgré tout recevoir l’aval des USA ! De là à produire sa ligne personnelle, il n’y avait qu’un pas qu’Antonio a franchit davantage par passion, voire conviction, plutôt que pour atteindre d’ambitieux objectifs marketing…
      Loin des beaux quartiers de Barcelone, existe en effet une Catalogne où le touriste en short ne met pas une tong. C’est celle des banlieues où, comme partout, viennent s’entasser les populations défavorisées. La ville de Terrassa est un exemple cinglant de ces suburbios à l’espagnol, où Andalous, Maghrébins et Sud Américains survivent grâce à divers trafics illicites, vibrent au son du hip hop flamenco et des bolides à deux et quatre roues lancés dans la chaleur de la nuit sur de dangereuses courses illégales. Des gens formidables dans tous les sens du terme, tremendos comme on dit là-bas, tous acteurs d’une sous-culture passée sous silence et qui n’intéresse que les forces de l’ordre. Et une ambiance très proche de celles des barrios chicanos de la côte ouest… Voilà comment est né le concept Los Tremendos Latinos, comme une espèce d’hommage à cette population dynamique par nécessité, empreinte d’un machisme qui peut apparaître dérangeant, et d’une foi, tous prophètes confondus, par trop exacerbée.
      Les premiers T-shirt font logiquement référence à l’iconographie cul béni très prisée par les gangs mexicains de la south california et tapent immédiatement dans l’œil averti de Bertrand Dubet, un ami de longue date, boss d’Odyssey Motorcycles. Les premières peintures Los Tremendos Latinos ne tardent pas à naître sous son aérographe, à l’image de la Jalapenos et de la Psycho Pan, suivies du Street Bob de Milwaukee Twin puis de celui de Fabrice, qui ont tous étalé leur metal flake dans les pages de Freeway magazine. La dernière en date recouvre le custom d’Antonio réalisé logiquement autour d’un cadre rigide WWC. Ces bécanes participent à l’intérêt que commence à susciter de part et d’autres des Pyrénées la démarche Los Tremendos Latinos.
      Car, au-delà la ligne de T-shirts, toujours imprimés à la main en utilisant un procédé écologique et dont la gamme, comme on pouvait s’y attendre, s’est maintenant enrichie de motifs inspirés par la mécanique, une espèce de philosophie est doucement en train de se mettre en place. Celle de mecs qui ont envie de rouler sans se prendre le chou, au guidon ou au volant de véhicules plutôt cool. Rien à voir avec une quelconque structure organisée, simplement une bande de potes bien décidés à laisser rouler le bon temps.
    
« Nous ne sommes pas un club ou un truc dans le genre, précise Antonio, tout le monde est le bienvenu ! Nous sommes tous formidables, non ? »


 
 
Source: by Zed (Freeway mag n° 201)
 
 
 
 
© Copyright 2017 - Kustom Workshop - Design : Noisegraphix.net - Tous droits reservés.
Paypal Paybox colissimo Chequepaiement securiseVirement
Haut de page